ACTUALITÉS

Le policier blessé par Shaoyao Liu raconte.

Mis à jour : 18 nov. 2020


Manifestation place de la République à Paris, le 2 avril 2017, pour protester après la mort d'un père de famille chinois tué par la police

afp.com/Benjamin CREMEL


Une information judiciaire a été ouverte après le décès d'un ressortissant chinois tué par un policier, le 26 mars à Paris. L'Express publie des extraits du témoignage de l'un des trois policiers qui ont participé à cette intervention.


La mort de Shaoyao Liu, 56 ans, tué par un policier à son domicile, le 26 mars à Paris, a suscité une vive émotion au sein de la communauté chinoise. Plusieurs rassemblements ont été organisés place de la République au cours des deux dernières semaines pour exiger une enquête. 


Une information judiciaire a été ouverte contre X, le 5 avril, pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner par une personne dépositaire de l'autorité publique", entraînant la désignation d'un juge d'instruction, comme le réclamaient les avocats de la famille de la victime, maîtres Calvin Job, Vincent Fillola et François Ormillien. 


"Un individu suivi psychiatriquement"


L'Express a pu prendre connaissance des déclarations de l'un des trois policiers qui ont participé à la tragique intervention. Ce gardien de la paix explique dans un procès-verbal du 28 mars, qu'il est celui qui a été attaqué par Shaoyao Liu, entraînant l'ouverture du feu par l'un de ses collègues. Mais il revient d'abord sur les circonstances du drame. 



Source : Pascal Ceaux - L'Express